Heroes of Might and Magic 3 sur ArchangelCastle, la reference en francais pour HoMM 3 : infos, patchs, cartes, downloads, forum, chat, ligue de joueurs.
 
Accueil - Heroes 3 -Heroes 4 - Heroes 5 - Maps -Chat - Forum - Ligue H3 - Ligue H4 - Ligue H5- Contact

Etudes Mythes
Typologie
Mysteres
Lieux
Grecque
Romaine
Scandinave
Sumerienne
Egyptienne
Heroes 3
Heroes 4
Heroes 5
Heroes 3 US
Heroes 2
AC accueil

Webmasters
Ligue H3
Ligue H4



Typologie des mythes
Les mythes peuvent être classés selon le thème dominant qu'ils décrivent.
Mythes cosmogoniques
Le mythe cosmogonique décrit la naissance de l'Univers.
Généralement le plus important dans une culture, il sert de modèle à tous les autres mythes.
Certains récits mythiques (Genèse, chap. I), les mythes égyptiens, australiens, grecs et mayas racontent la création de l'Univers à partir de rien, ex nihilo.
Dans la plupart des cas, le Créateur est tout-puissant et devient le centre de la vie religieuse (Hébreux), ou une divinité plus distante (mythes australiens, grecs, mayas).
D'autres mythes cosmogoniques font émerger l'Univers de mondes inférieurs (les Navajo et les Hopis).
Selon un mythe polynésien, le monde émerge des différentes couches d'une noix de coco.
Dans de très nombreuses cultures, le monde naît de l'éclosion d'un œuf fertile (Afrique, Chine, Inde, Pacifique-Sud) et, dans cet œuf, les Dogons voient le «placenta du monde».
Un autre type de mythe cosmogonique est celui de la destruction d'un monstre.
Dans le Poème de la création (voir Babylonienne, religion), Enuma elish, Marduk terrasse le monstre marin Tiamat et, des deux moitiés de sa dépouille, fait le Ciel et la Terre.
Le mythe cosmogonique des parents du monde est extrêmement répandu en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Océanie et en Indonésie : d'un couple primordial, éternellement uni, naissent sans fin des enfants, qui, avides de lumière, séparent leurs parents et libèrent un espace où les divinités façonnent un monde humain.
De nombreux mythes, en Sibérie, en Asie centrale, en Inde, etc., racontent comment un animal (tortue, oiseau, sanglier) plonge dans les eaux primordiales et en rapporte une parcelle qui devient la Terre.
Commun à plusieurs mythes cosmogoniques est le thème du sacrifice : dans le mythe babylonien, le corps sacrifié de Tiamat est la Terre; dans le mythe hindou que relate un des hymnes du Rig-Veda, l'Univers entier résulte du sacrifice d'un géant primordial, Purusha, démembré par les dieux.
Mythes eschatologiques
Le mythe eschatologique décrit la fin du monde et le destin de l'individu après la mort.
La description de la fin du monde, cataclysme final, conflagration universelle ou ultime bataille des dieux, est présente dans l'ensemble de la mythologie indo-européenne, et notamment dans la branche germanique.
Enracinée dans la condition humaine, la question du destin posthume est au cœur de nombreux mythes.
Les uns, et généralement les plus anciens, envisagent une prolongation de l'existence dans l'au-delà, mais sans possibilité de retour : réduites à des ombres ou à des doubles, les créatures errent éternellement dans l'au-delà (l'Arallou babylonien, l'Hadès des Grecs, le Shéol des Hébreux).
L'idée du salut de l'humanité, d'une résurrection et d'un jugement est le fait du zoroastrisme, puis du mazdéisme d'une part : du judaïsme, du christianisme et de l'islam, d'autre part.
Mythes de la naissance et de la renaissance
Habituellement liés à l'initiation rituelle, les mythes de la naissance et de la renaissance disent comment la vie peut être renouvelée, le temps inversé ou les humains transmués en de nouveaux êtres.
Dans les mythes sur l'avènement d'une société idéale (mythes millénaristes) ou celui d'un sauveur (mythes messianiques), les thèmes eschatologiques sont combinés aux thèmes de la naissance et de la renaissance.
Les mythes millénaristes et messianiques sont présents dans les cultures tribales d'Afrique, d'Amérique du Sud et de Mélanésie (culte du cargo), aussi bien que dans le judaïsme, le christianisme et l'islam.
Mythes du héros culturel
Des mythes sont consacrés à des êtres qui, par leurs actions, leurs artifices ou leurs découvertes, sont élevés au rang de héros, tels Prométhée, qui dérobe le feu aux dieux, le forgeron dogon qui vole des graines dans le grenier des dieux et les donne à la communauté, ou Hainuwele, en Indonésie, qui, par les orifices de son corps, livre profusion de biens aux hommes.
Mythes de fondation
Depuis l'apparition des premières cités, entre le IVe et le IIIe millénaire av. J.-C., des mythes racontent la fondation de certaines d'entre elles. L'Épopée de Gilgamesh à Babylone, ou le mythe de Romulus et Remus à Rome sont des mythes de fondation.
Elalie

 

 

message boards
Heroes of Might and Magic 3, 4 et 5 - © Archangel Castle   1998-2007